OIB

Qui sommes-nous ?

Bel et lourd héritage.

C’est saisi par le riche contenu de ses archives, subjugué par le message livré par ses écrits que nous avons eu la force, le courage de réunir les intelligences qui nous ont permis de relever ce défi à l’image de « Kèkè à la conquête du feu ». 

Ainsi, ce nouveau projet s’inscrit dans la continuité du travail collaboratif, initié avec passion et détermination, quelques années auparavant et qui en 2019 a permis la publication de l’ouvrage : « Owanga ou l’Appel de l’Aurore », avec le concours de la maison d’édition « EFARO ». 

Design sans titre (2)

Bel et lourd héritage.

Design sans titre (2)

C’est saisi par le riche contenu de ses archives, subjugué par le message livré par ses écrits que nous avons eu la force, le courage de réunir les intelligences qui nous ont permis de relever ce défi à l’image de « Kèkè à la conquête du feu ». 

Ainsi, ce nouveau projet s’inscrit dans la continuité du travail collaboratif, initié avec passion et détermination, quelques années auparavant et qui en 2019 a permis la publication de l’ouvrage : « Owanga ou l’Appel de l’Aurore », avec le concours de la maison d’édition « EFARO ». 

Le but de ce projet

Aujourd’hui, ce site dédié à Ogoula Iquaqua Benoît (OIB), nous permet

D'OUVRIR...

une nouvelle fenêtre prolongeant la dynamique de sa réhabilitation tout en mettant en exergue son inlassable combat pour la vérité, la justice, la liberté et le progrès social.

DE DONNER...

l’opportunité aux jeunes africains et au-delà, de mieux faire connaissance avec un visionnaire. Lorsqu’il écrit : « Son pouvoir s’étend du Sénégal à Loango… ». OIB instillait-il déjà l’idée d’une nécessaire unité de l’Afrique ? Lançait-il de façon embryonnaire l’idée d’un panafricanisme ?

D'OFFRIR...

une plus large visibilité du parcours si singulier de ce Patriote, une meilleure lisibilité de l’œuvre de ce Résistant et Penseur qui peut être a eu raison beaucoup trop tôt.

« Notre regard avant l’oubli »

« Je ne veux pas qu’on me fasse un caveau, mais plutôt une tombe ordinaire ».

« Mes documents sur l’histoire des Oroungou ne doivent pas être détruits, mais que le fils ou la fille qui serait intéressé par ceux-ci, continue cette œuvre dans la même direction que moi.
D’une manière générale, ma bibliothèque ne doit pas être détruite, elle doit être soigneusement gardée »

« Je veux que le présent testament soit respecté et exécuté avec la plus grande rigueur ».

Les terres ne valent que par les hommes qui les habitent.

OGOULA IQUAQUA

"Owanga ou
l'appel de l'aurore"

C’est le regard, le ressenti, les écrits, la pensée d’un acteur et témoin de son époque. Un homme aux multiples facettes qui voulait apporter une conception du monde et une Sagesse.
(Oma).

« Benoît Ogoul ‘Iquaqua exalte la vérité, la vertu, la justice et le progrès social. C’est constamment sous le signe de l’unité, de la solidarité, de la concorde, de l’affection réciproque que se place sa pensée. Il ose une critique de la situation coloniale vécue comme une emprise totale. » 
(G. Balandier).

« la conquête des terres a fait place à celle des esprits ».
(OIB).

"Owanga ou
l'appel de l'aurore"

C’est le regard, le ressenti, les écrits, la pensée d’un acteur et témoin de son époque.
Un homme aux multiples facettes qui voulait apporter une conception du monde et une Sagesse.
« Benoît Ogoul ‘Iquaqua exalte la vérité, la vertu, la justice et le progrès social.
C’est constamment sous le signe de l’unité, de la solidarité, de la concorde, de l’affection réciproque que se place sa pensée.
Il ose une critique de la situation coloniale vécue comme une emprise totale »: « la conquête des terres a fait place à celle des esprits ».

(G. Balandier).

Retour en haut